Subscribe via feed.

2000 : Various Artists : Blockhaus Music [BSR CD 02]

Posted by Westwind under Discography (Commentaires fermés sur 2000 : Various Artists : Blockhaus Music [BSR CD 02])

Track Featured : Ignorance / March of the Pigs

1999 : Various Artists : Trois Chandelles [Cynfeirdd]

Posted by Westwind under Discography (Commentaires fermés sur 1999 : Various Artists : Trois Chandelles [Cynfeirdd])

Track featured : Key to the gate

Le Vent Divin

Posted by Westwind under Reviews (Commentaires fermés sur Le Vent Divin)

BROKEN DOLLS

« Le Vent Divin » est la traduction de Kamikaze, qui fait référence au typhon ayant emporté la flotte mongole lors de l’invasion du Japon au XIIIè siècle. Si l’on sait aujourd’hui que l’échec de cette invasion fut surtout due à l’état déplorable de leurs navires, la légende faisant du Japon une île imprenable poussa le haut commandement militaire japonais lors de la guerre du Pacifique à envoyer des centaines de pilotes vers une mort certaine, refusant de déposer les armes face aux américains, la mort étant moins grave que l’échec selon le code du samouraï.

À travers cet album, Westwind rend hommage à ces hommes manipulés, obnubilés par le culte de l’empereur, désireux d’accomplir un acte héroïque, alors qu’en réalité ils avaient plus de chance de se faire décimer par la DCA américaine que d’infliger des dégats à un navire. Le style de Westwind est facilement reconnaissable : des mélodies simples mais touchantes, des claviers old school, des percussions métalliques, un rythme martial et quelques samples adéquats.
Ceux qui connaissent déjà « Tourmente I et II » ne seront donc pas dépaysés, si ce n’est par l’aspect oriental rendu de manière subtile, et parfaitement fondu au milieu de ces percussions sèches et autres sonorités industrielles. Extrêmement dépaysant, créant une atmosphère décalée et pourtant parfaitement en accord avec le concept abordé, « Le Vent Divin », par ses aspects simples et ses mélodies profondes, est aussi relativement facile d’accès, l’hommage se voulant bien plus triste que torturé.
De plus, impossible de vraiment dégager un morceau de l’album : la qualité est constante, l’envoûtement ne faiblit pas, même si certains titres sortant de l’ordinaire sont à signaler. « Jinrai » et son enchevêtrement de percussions, l’introduction, mystérieuse et mélancolique, ou « Le Vent Divin », le morceau le plus dépressif.

Il est donc regrettable que cet album vinyl n’ait été tiré qu’à 400 exemplaires (33 de plus dans un coffret avec remixes) tant il mérite d’être ouvert à un plus large public. Tout aussi émouvant que « Tourmente », « Le Vent Divin » a aussi le mérite d’aborder un sujet honteusement négligé par l’histoire européenne. Si j’ajoute qu’il est encore trouvable pour seulement 9$ chez Malignant , vous auriez vraiment tort de passer à côté de cette perle.


LICHTTAUFE

Westwind : Le Vent Divin (12″) [Neuropa Records]Das aus Frankreich stammende Projekt Westwind gibt seinen Einstand auf dem Belgischen Neuropa Records – Label mit einer 7 Stücke umfassenden Hommage an die japanische Luftflotte. Wie schon bei der kürzlich erschienenen 12“ von „Der Feuerkreiner“ fällt die Gestaltung der Platte positiv auf; es wurde nur hochwertiges Material verwendet, das Freunde japanischer Kriegsromantik in Ekstase versetzen wird. Die Platte liegt vor in der normalen (schwarzen) Version limitiert auf 300 Stück, sowie in der Spezialfassung in rotem Vinyl limitiert auf 88 Stück. Die Musik zeichnet sich hauptsächlich durch evokative Klangteppiche aus; nach Gesang oder Sprachsamples sucht man vergebens (wobei das sicherlich dem Gesamteindruck gut tun würde). Gemeinsam mit der Gestaltung, den auf dem Einleger verzeichneten Zitaten Japanischer Patrioten und der Kriegsgeräusche entsteht vor dem geistigen Auge des Hörers jedoch auch ohne Gesang ein klares Bild von dem, was der Erschaffer der Musik zeigen wollte. Ein Werk von Ambient/Martial/Neoklssik für alle, die mit dem Namen „Mishima“ mehr verbinden als « hat Douglas P. mal in einem Interview was von erzählt… ». Anspieltipps sind „Banzai!“ und „Patriotisme“. Ein „Folk“ – Anteil ist hier so gut wie nicht vorhanden, Fans von Les Joyaux De La Princesse, The Protagonist oder auch Ve Europa sollten hier aber zugreifen. (Marcel P.)


ABOVE THE RUINS

westwind from france has already released some material on CDR,CD and did a LP for the « Security of Ignorrance » Box last year. most of his releases where on his own « black sun rising » label which now is disbanned and turned into « steelwork maschine ». the CDR which I hold here is a Master for the Forthcomming LP on the Belgian Neuropa label who also did Materialschlacht and Toroidh. the music is going from heavy dark industrial to very atmospheric ambient in the style of First Law. the theme of the album seems to be the Japanese harikiri cult from the 1940ties…I could be wrong…a nice new release


FUNPROX

The French act Westwind is active for quite some time, with various cdr releases and a contribution to the Thaglasz ‘Security of Ignorance’ boxset.. Now there is a limited vinyl release on the young Belgian Neuropa label. It contains quite harsh industrial music, with a martial atmosphere.

Thematically this release is based on the Japanese kamikaze attacks of WWII. This also shows in the video included on the promo cdr which I received. The music on ‘Le vent divin’ is quite varied. Really excellent is the ‘Introduction’, with starts as a restrained asoundscape, but which gets more industrial and martial towards the end. It makes me think of some releases on the Loki label.

Fans of harsh industrial factory sounds also won’t be disappointed by this release. Some of the tracks like ‘Banzai’ are really loud, with ominous sirens, heavy distorted drones and fierce drumming. ‘Assaut’ is impressive, with a very threatening orchestral sound, which should appeal to fans of Toroidh or Turbund Sturmwerk. The ‘Requiem’ at the end manages to create a solemn mood.

On the promo cdr are, besides the 8 tracks of the lp, also 4 remixes present by various acts. Of these I especially appreciate the contribution by Fin de Siècle, which creates some space and mleody in the rather dense sound of Westwind. The French vocals are also a welcome variation. The loud remix by Barbarossa Umtrank and the rhythmic bombardment of Neon Rain are harder to endure. The rhythmic industrial by A Challenge of Honour (feat. Katana) works quite well.

Kris, the Frenchman behind Westwind, is quite a productive person, since he’s also involved in two other projects, Destruction Flowers (noise) and Nouveaux Axes (teknopop), his own label Steelwork Maschine and a radioshow in his hometown Brest. With ‘Le vent divin’ he has certainly delivered an interesting release, which may sound too harsh and raw for some ears, but will be liked by many people who are into dark industrial and martial sounds.


GUTS OF DARKNESS

Habitué aux éditions plus confidentielles via quelques cd-rs aujourd’hui très rares, le projet breton Westwind sort un véritable album avec un concept fort et intéressant. Un hommage aux kamikazes japonais, ou plutôt sur l’abnégation dont ceux-ci firent preuvent lors de la seconde guerre mondiale. Certes, cette abnégation fut sans nul doute conditionnée de manière insidieuse, mais il n’en reste pas moins que l’on ne peut qu’être fasciné par ce sacrifice ultime. Après une introduction portée par une mélodie et des percussions martiales, Westwind durcit le ton avec un ‘Banzai’ très old school et tribal, percus et sons metalliques et distordus. Après cette alerte d’une attaque imminente, c’est l’ ‘Assaut’ qu’il faut préparer : reprenant des éléments de l’introduction, Westwind nous met à la place de ces hommes qui s’apprêtent pour leur dernier voyage. Les percus égrenent le compte à rebours qui les séparent de l’impact final, tandis que les nappes d’orgues emplissent de solennité l’air ambiant. ‘Jinrai’ (le vent divin en japonais) et ‘Patriotisme’ continuent dans cette veine ambient et industrielle, créant une atmosphère irréelle dans laquelle on peut imaginer que les kamikazes baignaient. ‘Le vent divin’ est celui qui souffle avant la collision, en cet instant précieux où la vie est en suspend avant le départ vers des contrées plus douces et oniriques. Le superbe ‘Requiem’ clôt cet hommage dans le recueillement : nappes ambient, percus tribales et martiales en un mouvement intense et perpétuel. Magnifique illustration sonore d’un rêve eveillé ou d’une réalité sublimée, ‘Le vent divin’ souffle un air vivifiant rempli d’honneur, de tristesse et de gloire céleste. L’édition limitée propose un cd-r avec inédits et quelques remixes, dont l’excellent ‘Honneur ?’ par Fin De Siècle avec Serge de Neon Rain/Storm Of Capricorn au chant. Plus que recommandé !


AXESS CODE

Je ne me serais jamais attendu à ce que mon coup de cour de l’année 2004 vienne du jeune label français STEELWORK MASCHINE (NEON RAIN, STORM OF CAPRICORN), bien que je ne déteste pas le côté austère des productions indus et dark ambiantes à tendance folkisante, loin de la même, j’avoue être entièrement tombé sous le charme de cet album de WESTWIND.
Le VENT DIVIN atteint une puissance et développe des sensations que j’avais totalement oublié depuis l’avènement de l’électronique dans le milieu dark.
Je me surprends à ressentir le même plaisir et l’extase adolescente expérimentés aux écoutes des vieux FIELDS OF THE NEPHILIM ou DEAD CAN DANCE atmosphérique, la charge emotionelle en est très proche, à part le fait que c’est tout à fait dans un autre style de musique. Le mélange des influences qu’elles soient industrielles, électroniques ou acoustiques forment un tout complètement harmonieux et homogène. Les pièces d’un puzzle se sont assemblées pour donner naissance à un style tout à fait nouveau pour moi, une hybridation d’ambiante et de musique traditionnelle japonaise martiale très visuelle.
Une sorte de diaporama déliquescent où souffle fort le vent divin, les visuels de leur côté, tout aussi remarquable n’atténuent pas l’imagerie obscure qu’évoque LE VENT DIVIN et prolongent l’imagerie cinématographique.
Sur l’édition limitée figurent des remix tous aussi bons les uns que les autres de UMTRANK, NEON RAIN, FIN DE SIECLE (très GAE BOLGIEN ), et enfin celui très inspiré de A CHALLENGE OF HONOUR, qui m’a surpris par certaines sonorités inhabituelles chez lui aux frontières de la noize avec son side Project KATANA. Nous attendrons avec grande impatience le futur album à venir TOURMENTE
Bon vent


LE FANTASTIQUE

Après quelques CD-R plus ou moins confidentiels, le projet breton Westwind nous revient avec un concept album fort et détonnant tournant autour du kamikaze, ce guerrier japonais prêt à donner sa vie pour la cause patriotique, Le Vent Divin , une perle de dark industrial.
Cet album est synonyme de recherches et de variations.
Le début est véritablement martial et guerrier avec des percussions tout en fureur, une saturation omniprésente et des boucles électro entêtantes. On imagine aisément ces hommes partant au combat, prêt à mourir dans le sang et la tempête, dans une atmosphère comme on ne voudrait jamais en vivre.
De manière remarquable, la musicalité trouve sa place dans ce martèlement métallique, loin de la simple succession de samples et autres bruits non identifiés si fréquents dans ce genre de musique. Des plages telles que « Le Vent Divin » font même la part belle aux nappes atmosphériques et envolées oniriques.
L’album se termine par le bien nommé « Requiem » qui offre à l’auditeur une gamme de percussions se rappelant parfois Rosa Crux.
L’édition limitée de l’album est complété par 4 remixes sans grand intérêt excepté celui réalisé par Fin de Siècle , tout bonnement excellent, avec un chant empli de tristesse absolue (par Serge de Storm of Capricorn ).
Un clip bonus est également présent sur cette galette et reflète bien le concept élaboré tout au long de l’album en montrant des images de ces hommes-fous-japonais.
Un disque frappant, intelligent et tout simplement musicalement excellent ! Dunkelheit – Avril 2005


NEO FORM

Das aus Frankreich stammende Projekt Westwind gibt seinen Einstand auf dem Belgischen Neuropa Records – Label mit einer 7 Stücke umfassenden Hommage an die japanische Luftflotte. Wie schon bei der kürzlich erschienenen 12″ von « Der Feuerkreiner » fällt die Gestaltung der Platte positiv auf; es wurde nur hochwertiges Material verwendet, das Freunde japanischer Kriegsromantik in Ekstase versetzen wird. Die Platte liegt vor in der normalen (schwarzen) Version limitiert auf 300 Stück, sowie in der Spezialfassung in rotem Vinyl limitiert auf 88 Stück. Die Musik zeichnet sich hauptsächlich durch evokative Klangteppiche aus; nach Gesang oder Sprachsamples sucht man vergebens (wobei das sicherlich dem Gesamteindruck gut tun würde). Gemeinsam mit der Gestaltung, den auf dem Einleger verzeichneten Zitaten Japanischer Patrioten und der Kriegsgeräusche entsteht vor dem geistigen Auge des Hörers jedoch auch ohne Gesang ein klares Bild von dem, was der Erschaffer der Musik zeigen wollte. Ein Werk von Ambient/Martial/Neoklssik für alle, die mit dem Namen « Mishima » mehr verbinden als « hat Douglas P. mal in einem Interview was von erzählt… ». Anspieltipps sind « Banzai! » und « Patriotisme ». Ein « Folk » – Anteil ist hier so gut wie nicht vorhanden, Fans von Les Joyaux De La Princesse, The Protagonist oder auch Ve Europa sollten hier aber zugreifen.

2003:Le Vent Divin [LP][NRP 04]

Posted by Westwind under Discography (Commentaires fermés sur 2003:Le Vent Divin [LP][NRP 04])

Ref# NRP 04
« LE VENT DIVIN »
released by NEUROPA RECORDS

1press : 300 LP BLACK
2press : 100 LP RED

BOXSET :
33 White LP + CDR/DVD BOX (tracklist below) + INSERTS, POSTCARDS and T-SHIRT
special press for remixing bands : 6 White LP + CDR/DVD Box + Other inserts and video.


A1 Introduction 6:31
A2 Banzai 5:48
A3 Assaut 4:20
A4 Jinrai 5:00
B1 Patriotisme 6:08
B2 Le Vent Divin 12:17
B3 Requiem 5:51
CD1 Priere 5:57
CD2 Intro 6:32
Remixby Barbarossa Umtrunk
CD3 Human Error 6:19
CD4 Honneur 5:47
Remix by Fin de Siècle

Featuring Storm Of Capricorn

CD5 Shadow Army 4:24
CD6 Patriotisme 6:43
Remix by Neon Rain
CD7 Zero Dance 3:59
CD8 Assaut 5:12
Remix by A Challenge Of Honour
CD9 Soleil Levant 7:23
CD10 Courage? 4:57
Remix by Storm of Capricorn
Video Le Vent Devin



The Bunker

Posted by Westwind under Reviews (Commentaires fermés sur The Bunker)

DECIBELS STORM
Dans un lieu glauque et loin de tout mouvement de foule (votre chambre, une vieille cave humide et suintante, ou une clairière à l’heure du crime, par exemple), allumez quelques bougies, buvez deux gorgées d’absinthe, mettez en route  » The Bunker  » sur votre lecteur de cd portable, et entamez une superbe séance de récits d’histoires fantastiques, ou de jeu de piste nocturne entre amis. A l’écoute de Westwind, vos capacités d’imagination et de dépression s’accroîtront comme par magie noire. Fruit du génie malsain de ce nouveau groupe breton,  » The Bunker  » se décline en des titres très différents les uns des autres (l’album nous offre 16 plages de sueurs froides), sur lesquels on retrouve des samples des non moindres Kapol, NON, Front 242, ainsi qu’Edith Piaf et Dean Martin ! Nous sommes ici en face d’une œuvre totalement surréaliste, aboutissement d’une recherche musicale torturée mais savamment construite. Le genre de Westwind est peu évident à classer, mais oscille entre l’indus-ambiant et l’ark. En tant que fan de ces deux genres, j’ai pu personnellement retrouver une profonde mélancolie aux profonds ancrages glacials et malsains qui me sont chers en la matière. Certains titres comme  » Steelnight Matières & Mémoires PanzerMix  » (# 15) reprennent les ingrédients de la recette de la Douleur propre aux vieux groupes electro allemands tels que Günterdammerung. Pour les plus éclectiques d’entre vous, vous découvrirez la surprenante reprise de  » Han Som Reiste  » de Burzum. Notre Père qui êtes aux Cieux, restez-y, et offrez nous l’extase du Vent D’Ouest…

COMPULSION
Westwind have previously issued a number of short-run CD-Rs and contributed to compilations on the Cynfeirdd and Thaglasz labels. The Bunker is their fifth CD, and their first professional CD release. « Our golden heroes crawling in sweat will die again and will be born again ».
It displays an obvious affinity for military and martial themes but the music differs somewhat to others in this field. Westwind’s music is rather keyboard heavy, featuring a broad range of samples – everything from Edith Piaf to US war movies and Dean Martin – woven into the electronic sound pieces. ‘All Shared Once’ even features a free-playing saxophone. Westwind combine many unusual, or at least unexpected sound samples within their overall sound. There are even some spoken words from Death In June, a track penned by the villainous Varg Vikernes and one track is based on the sped up rhythm of Boyd Rice’s ‘Total War’. That’s not to say Westwind don’t have enough original material to satisfy listeners.
Original copies of The Bunker were included in the Thaglasz Security of Ignorance boxset, and that might explain why beyond track 10 it loses it s impact somewhat as it features remixes and more rhythmic tracks. Fans of Blood Axis, Der Blutharsch and other martial outfits will find this of interest. For more information and sound samples go to www.blacksunrising.fr.st

VIOLENT SOLUTIONS
La chaleur vous assaille immédiatement, une chaleur humide et suffocante qui vous oppresse. L’envie de remonter vous vient aussitôt à l’esprit mais la lourde porte métallique s’est déja refermée sur vous. La faible lueur du jour qui vous avait accompagné jusque là a rebroussé chemin et vous ne devez plus votre vision qu’aux illusoires ampoules disséminées ça et là dans ce qui semble être un couloir. Le lieu est étroit, vous pouvez à peine vous y tenir debout et la largeur est elle aussi juste suffisante pour un homme à la carrure normale. Vous prenez tout à coup conscience de votre présence en ces lieux. Que faites vous là ? Comment y êtes vous arrivé ? Et surtout depuis quand êtes vous dans ce couloir… Toute notion de temps vous semble étrangère… Une réponse de quelques secondes vous conviendrait autant qu’une de plusieurs heures. Vous n’avez en aucun cas ne serait-ce qu’une ébauche de réponse à toutes ces questions, vous les chassez donc de votre esprit afin de dissiper quelque peu votre angoisse. Le long et étroit couloir se perd dans l’oscurité, les murs sont constitués d’une matière brute et rugueuse qui semble être du béton. Il en suite par un endroit une eau tiède qui s’accumule en petites flaques dans les infractuosités du sol irrégulier. Des gouttes, venant de votre main toujours collée au mur vous ruissellent le long du coude. Tel secoué par un électrochoc vous la retirez promptment essayant d’éviter tout contact avec les parois mais les lois de la gravitation sont telles qu’au moins un contact reste nécéssaire. pourquoi vos pieds sont ils nus ? Pourquoi sont ils directement au contact de ce sol tiède et humide où semble grouiller d’improbables insectes ? Ce n’est qu’une illusion, il n’y a pas d’insectes et peut-être n’y a t’il non plus pas d’eau… Que faire ? Avancer bien sûr, c’est ce que vous hurlent vos jambes depuis… depuis… toujours ? Avez vous jamais su marcher ? Il semble que oui. Au fur et à mesure de votre progression vous sentez une vibration monter du sol jusqu’à vos genoux. vous apercevez enfin le bout du tunnel, il débouche sur une grande pièce au centre de laquelle, un homme sans âge vous regarde en arborant un timide sourire. « Vous êtes l’un des 499 élus… bienvenue dans LE BUNKER… ».
Quelques infos quand même… WESTWIND c’est du dark ambiant industrial oppressant. Plus d’infos sur http://www.chez.com/blacksunrising ou http://www.multimania.com/nihilvoces

WORLOCK
4ème véritable album pour Westwind one man band originaire de Bretagne. Westwind nous invite donc à remonter le temps, retour sur nos plages, retour dans les années 40 et pénétront avec lui dans ce Bunker dont on nous parle temps. Et dès la première note, les connaisseurs se rendront à l’évidence, la période electro martial de Harvest of steel, ou Everyone can be a dictator est bien loin à présent, Westwind a muté, s’est fait beaucoup plus subtil dans ses atmosphères, plus pesant, à chaque titre on sent la promiscuité forcée de l’endroit, la tension face aux assaults de l’ennemi. Et c’est donc une avalanche de « hits », si je puis me permettre, qui ne va cesser qu’à la dernière seconde du dernier titre. S’il y a bien une chose que Westwind a travaillé c’est son sens de la mélodie, celle qui vous pénètre dès les premières notes pour ne plus vous lâcher, et c’est dès le deuxième titre que la magie opère, « All shared once » est une ode parfaite, mélancolique, sombre et irrévoquablement pessimiste. « Traitor my love », « in the Bunker », le splendide « Steelnights », puis un léger entracte nous permettant d’appréhender la suite, et sous les assault d’un « Blood Sun & Steel », le périple continue, on sent la fin proche, le bunker cède, l’outro arrive, on se sent enfin libre.
Ce n’est qu’une illusion, la surprenante reprise de Burzum « Han som reiste » est ici pour nous achever. Et pour conclure définitivement cela, 2 remixes nous sont proposés, un de Matières et Mémoires et un autre de Neon Rain. The Bunker est bel et bien l’album le plus abouti et le mieux maîtrisé de Westwind, proposant un Indus Martial, avec ce qu’il faut d’electro et de samples bien sentis, pour ne pas reproduire les mêmes schémas proposés par quelques combos français ou autrichiens plus connus. Westwind puise intelligemment dans toute la scène indus sans pour autant plagier, un savant mélange donc, un savant mélange de références hautement recommandables allant de Laibach à Kirlian Camera, de Der Blutharsch à NON, de Death in June à Kraftwerk.
Un des meilleurs albums industriel tout simplement.

L’INSTRUMENT 1 – Westwind – The bunker CD
This is the CD rerelease of the LP version, plus a bunch of bonus tracks. All the album is about the ambiance in a bunker, from blood-thirsted soldiers awaiting to « set them guilty again », to the feast during an alert. Lovely.
If the idea remains the same from the beginning till the end, the music changes a lot. The first tracks ar rather ambiant based on collages of old samples, a kind of long intro to set a world of larved war and claustrophobic fantasy. Then comes Traitor My Love which is certainly the most astonishing track of the whole CD, and the one with 90% of the lyrics. It is a ritual passage quite unusual compared with the styles of previous releases. The other tracks are more conventionnal industrial tracks, varying a lot between dark ambiant and Wumpscut influences with a little something almost dancefloor.
The bonuses consist in an useless Burzum cover, and two remixes a little more interesting. Finally, this is a good release even if it won’t revolutionate the genre ; it deserves all our support anyway as Westin is one of the few decently convincing project for this kind of industrial music we heard recently!

CYNFEIRDD 17 – Westwind – The bunker
Cinquième album du bastion breton, moultes invités s’y cotoient même sans le savoir, pour une symphonie guerrière et exaltée, peuplée de fantomes et de symboles plus ou moins déchus. Avec les participations de Matieres & Mémoire et de Neon Rain… pour danser jusqu’au bout de la nuit & brouillard…

2002 : The Bunker [CD][BSR CD 1941]

Posted by Westwind under Discography (Commentaires fermés sur 2002 : The Bunker [CD][BSR CD 1941])

THE BUNKER

CD

LIM/499 COPIES – DELETED

NIHIL VOCES

1 Intro 4:02
2 All Shared Once 7:49
3 Traitor My Love 6:39
4 Kill Again 3:30
5 Transmission 2:43
6 In The Bunker 3:28
7 Steelnights (Raw Latot) 3:17
8 Entracte 0:47
9 Blood Sun And Steel 4:00
10 Wannsee 8:09
11 Kill 7:14
12 Time To Die 4:42
13 Outro 2:26
14 Han Som Reiste 6:23
15 Steelnights (Matières & Mémoire Panzermix) 3:43
16 Der Angriff (Neon Rain Cold Cutmix) 2:46

Be Happy To Be Alive

Posted by Westwind under Reviews (Commentaires fermés sur Be Happy To Be Alive)

CYNFEIRDD 16 – Westwind/Destruction Flowers – Be happy to be alive CDR
Collaboration entre le prolixe breton et le nouveau venu de DF,c et album est plus mélodique que les précédentes oeuvres du vent de l’ouest, même si les morceaux restent puissants et rythmés, des instruments commela cithare rompent avec les habitudes et ce n’est pas pour déplaire au milieu des banalisés samples de voix germaniques autoritaires.

2002 : Be Happy To Be Alive [CDR][BSR CD 04]

Posted by Westwind under Discography (Commentaires fermés sur 2002 : Be Happy To Be Alive [CDR][BSR CD 04])

BSR CD 04
WESTWIND / DESTRUCTION FLOWERS
Be happy to be alive

CDR LIM/50 copies – Deleted

1 Westwind : Be Happy To Be Alive 5:09
2 Westwind : Everlasting Order 6:27
3 Westwind : Lessons Of Tortured Flesh 5:46
4 Westwind : March Of The Pigs 5:11
5 Westwind : Where Everything Starts To Be 4:41
6 Destruction Flowers : Axis 9:16
7 Destruction Flowers : Grind Me Up 2:03
8 Destruction Flowers : HCN 7:43
9 Destruction Flowers : In Vagina Venimus 3:57
10 Destruction Flowers : Life Becomes Easier 2:08
11 Destruction Flowers : March On 5:51
12 Destruction Flowers : Be Happy To Be Alive 4:18
MP3 Westwind / Destruction Flowers : Dead Together 19:58

Der Angriff

Posted by Westwind under Reviews (Commentaires fermés sur Der Angriff)

ELEGY N°9
Martial et rampant, ambient et sournois, Westwind saisit aux tripes et ne les lâche plus. Menant une véritable politique d’autoédition qui n’a que faire des labels, il revient avec un troisième CDR Der Angriff, aussi pesant que ses prédécesseurs, si l’on excepte la reprise funèbre du Macho Man de Village People. Glaçant.

CYNFEIRDD 14 – Der Angriff CDR
Troisième album du prolifique breton, il est de bien loin plus abouti que ses prédecesseurs. 10 titres d’un subtil mélange d’ambiant militariste et de samples symphoniques, la voix est vraimnt affirmée et s’impose comme essentielle, chose bien rare dans ce style musical. Trois reprises des plus surprenantes, Run like hell et Waiting for the worms de Pink Floyd, et Macho Man de Village People, qui bien que toujours un véritabl etube n’est pas vraiment dans la lignée de l’originale, mais infiniment mieux et introspectif. A noter une plage bonus pour PC avec des souvenirs de notre jeunesse et une visite du site du label. Si vous apercevez encore cette production limitée à 111 copies ne la laissez pas filer, même si le design en est peu séduisant.

2000 : Der Angriff [CDR][BSR CD 1940]

Posted by Westwind under Discography (Commentaires fermés sur 2000 : Der Angriff [CDR][BSR CD 1940])

Ref# BSR CD 1940
« Der Angriff »

CDR LIM/111 copies – DELETED!

1 Der Angriff 4:04
2 Run Like Hell 5:25
3 Waiting For The Worms 5:44
4 Macho Man 9:17
5 Dreams Of Leather Innocence 4:57
6 Palaces Of Slaughter 5:36
7 Is This Your Truth 3:18
8 Psychotic 4:42
9 Pain Is Alive 10:47
10 Is This Your Truth (Heavy Mix) 3:26